Programm

* Organisation : Associations culturelles et sportives de Sauveterre de Béarn et de Saint Pé de Léren. La direction est assurée par Anni et Michel Casamayor avec l’association Sauveterre Espace Culturel. www.Sauveterre-EspaceCulturel.fr

Autour d’un apéritif spécialement créé pour l’occasion, nous découvrirons ce centre de rencontres culturelles transfrontalières magnifiquement situé, qui fonctionne sur la base de l’amitié franco-allemande.
www.chateau-orion.com

Nous nous promènerons ensuite ensemble du Château d’Orion au château d’eau situé à environ 300 mètres de là.

Tel un emblème de notre ressource vitale, le haut château d’eau blanc d’Orion se dresse dans le paysage et se transforme pour un long moment en bouilloire bouillonnante.Une projection vidéo du duo d’artistes GÆG – Wolfgang Aichner et Thomas Huber (DE).
www.gaeg.net

Le duo de musiciens hip-hop allemands Zweierpasch (DE), plusieurs fois récompensé, invite à un atelier de travail. A partir de chansons populaires françaises de la région, ils font naître une nouvelle composition, un hymne pour le festival Terre et Temps | Erde und Zeit .
www.zweierpasch.com

Le groupe Zweierpasch (DE) présentera entre autres son hommage musical à l’amitié franco-allemande et à un monde sans frontières, qui a été élaboré en commun le matin même.
www.zweierpasch.com

Le rôle de l’art en tant que médiateur culturel en temps de guerre et de grands bouleversements sociaux – que signifient les jours de vie dans une période de destruction ? Que se passe-t-il lorsque la violence est également infligée à notre terre ?
Verena Nolte (DE), chercheuse en littérature, auteure, fondatrice et directrice de l’initiative „Eine Brücke aus Papier“ (un pont de papier), en conversation avec le journaliste, scénariste, réalisateur et organisateur culturel Jean Marc Terrasse (FR). Le documentaire sur une guerre barbare en Europe sera au centre de la discussion : „Into the Darkness“ est un film personnel (automne 2022, 40min./allemand avec sous-titres anglais) de la réalisatrice et documentariste Mariia Shevchenko (UA), dans lequel elle décrit sa vie en Ukraine en temps de guerre. En compagnie du cameraman Sashko Brama, elle est partie sur le front après l’invasion de son pays par les Russes, pour filmer, pour définir un nouveau sens à sa vie et comprendre comment continuer à vivre.
https://www.badsk.de/veranstaltungen/2023/darkness-b-temhoty
www.paperbridge.de, https://paperbridge.de/project/verena-nolte
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Terrasse

Renate Savant, membre du jumelage Rheinstetten/Navarrenx, fera découvrir à nos invités l’histoire du camp sur place. L’un des objectifs du jumelage est de perpétuer le souvenir de la déportation des Juifs badois et palatins vers le camp de Gurs.

Avec sa sculpture temporaire „Restlicht“, le sculpteur munichois Werner Mally (DE/CZ) apporte, dans le cadre de notre festival, une contribution innovante au débat actuel sur les formes de culture du souvenir artistique.
http://www.wernermally.de/projekte_restlicht.html

Uta Pankoke, architecte, travaille depuis de nombreuses années de manière créative avec des jeunes engagés contre l’oubli. Nous vous invitons à une discussion ouverte sur la question centrale „comment voulons-nous nous souvenir à l’avenir de notre passé européen commun ?“.

https://www.freundeskreis-navarrenx-rheinstetten.com/
https://jumelage-navarrenx.over-blog.com/
https://www.freundeskreis-chateau-orion.de

Les lavoirs sont une partie importante et appréciée du patrimoine culturel de la région. L’artiste média allemande Manuela Hartel (DE) se consacre à l’importance de cette tradition en rendant hommage aux lavandières et à un lieu oublié. Elle sera accompagnée par l’accordéoniste français Jesus Aured (FR). Tous deux font fusionner le passé et le présent grâce à l’interaction entre la lumière, la projection vidéo, la musique et la voix.
https://manuelahartel.de , http://www.jesus-aured.com

Tous les participants franco-allemands au festival, les personnes engagées, les invités internationaux et les habitants de la région sont invités à passer une journée ensemble au Château d’Orion, à découvrir les œuvres d’art, à rencontrer les artistes, à avoir des discussions.

À table est un projet commun socialement et écologiquement durable de deux artistes vivant à Sauveterre, Jörg Koziol (DE) et Johanna Meyer (BR/FR). Pour le festival, une installation de table „mobile“ est créée à partir de bois de récupération que le sculpteur trouve dans et autour d’Orion. La vaisselle est une fabrication spéciale à partir de terres et de matériaux locaux, que l’artiste céramiste conçoit et produit en collaboration avec des ateliers de la région.

Photographies, peintures et une performance à la „Grange
Le street-artiste et peintre béarnais Yann Chatelin (FR) et le photographe franco-allemand Alexandre Dupeyron (DE/FR) présentent un dialogue intense entre leurs deux groupes d’œuvres qui, en tant que séries d’images, reflètent à différents niveaux notre environnement et notre société.

Une performance multimédia transformera pour un instant la „grange“ en un décor de lightpainting, de la musique et de la photographie.
https://yannchatelin.com
https://www.alexandre-dupeyron.com

Comment sonne la terre, comment le temps – et comment sonne notre environnement ?
Une installation sonore

Le passeur de frontières et artiste multimédia Michal Kindernay (SK) explore la flore et la faune entre les Pyrénées et l’Orion en compagnie de la spécialiste de l’environnement Hélène Loustau (FR) de la LPO (une association pour la protection de la biodiversité en France). il enregistre des bruits et des sons d’arbres et d’oiseaux et les transforme en une composition atmosphérique. À l’intérieur de la petite église d’Orion, Kindernay fait de nous les témoins acoustiques d’une biodiversité qui nous enrichit et nous accompagne à tant de niveaux, mais dont la diversité se perd de plus en plus.
www.yo-yo-yo.org/mk.html , https://www.lpo.fr/

Un portrait olfactif du Béarn des Gaves
Le jeune artiste Eduardo Palomares (ES/DE) étudie depuis des années dans différents pays les modifications du sol dues à l’eau, aux conditions météorologiques et aux minéraux. Pour le festival, il développe de petites sculptures et différents parfums avec la productrice de savon bio Leanne Chevallier (FR) à Sauveterre et l’artiste céramiste Johanna Meyer (BR/FR) : Les herbes, le vin, la mer, les sels et la terre qu’il cueille au cours de ses randonnées dans les environs de Sauveterre, en Orion et sur le littoral atlantique.
https://www.eduardopalomares.com/mountain-gaze

L’air que nous respirons
Installation et atelier dans l’espace public d’Orion

Adam Hudec (SK) aborde le thème de notre air en tant que chercheur, architecte, activiste et pédagogue au-delà des frontières. Les Dustsfree-Chambers (chambres sans poussière) qu’il a lui-même développés sont une œuvre d’art gonflable en plusieurs parties, actionnée par deux ventilateurs. À l’intérieur, l’air est exempt de poussières et de particules fines grâce à des nanofiltres. Dans le cadre du festival, ces „laboratoires“ en forme de ballon servent de base à l’artiste et à l’activiste environnemental local Sylvain Chevallier (FR) pour un atelier public sur des thèmes complexes qui traitent de préoccupations écologiques, sociales, politiques et éthiques.
https://adamhudec.net

Qu’attendons-nous de l’art ? L’influence des artistes pour voir le monde autrement et élargir notre regard est-elle sous-estimée ou surestimée ? Et comment les organisateurs, les artistes eux-mêmes voient-ils leur rôle social ?

Le journaliste, auteur et organisateur culturel Jean-Marc Terrasse (FR) s’entretient avec chacun d’entre eux sur l’impact de leur travail dans le miroir des transformations sociales, des processus démocratiques, de la durabilité écologique et économique.

Le journaliste, auteur et organisateur culturel Jean-Marc Terrasse (FR) s’entretient avec chacun d’entre eux sur l’impact de leur travail dans le miroir des transformations sociales, des processus démocratiques, de la durabilité écologique et économique.

**
L’événement est organisé dans l’optique du „zéro déchet“, la nourriture et les boissons proviennent de producteurs régionaux. Afin d’éviter l’utilisation de vaisselle en plastique ou en papier, il est possible d’emprunter ou d’acheter la vaisselle comme œuvre d’art, par exemple de Johanna Meyer, contre une consigne.

Organisateur : Pilotraum01 e.V. et Château d’Orion
en partenariat avec l’Association Sauveterre-Espace Culturel (ASEC) et le Béarn des Gaves